Times24.info : Dans l’histoire de l’arme nucléaire, c’est à ce jour, le seul type de bombe ayant servi lors d’un conflit. On en entend souvent parler, mais on sait rarement comment ça marche et pourquoi une bombe atomique est tellement destructrice… Yahya Jammeh est devenu une vraie bombe nucléaire, pour la Gambie et le Sénégal ?

La bombe atomique, est une bombe à fission ou une bombe nucléaire, est un engin explosif où l’énergie, est obtenue par la fission nucléaire d’une masse critique d’éléments fissibles comme l’uranium 235 ou le plutonium 239. Les bombes à fission, furent les premières armes nucléaires développées ; c’est également l’explosion d’une masse critique fissile, qui permet l’allumage d’une bombe H dans les engins modernes. Yahya Jammeh est devenu, une vraie bombe nucléaire en Gambie ?

Au pouvoir depuis le 22 juillet 1994 après un coup d’État, Jammeh est, président de la République de Gambie depuis le 18 octobre 1996. Le 12 décembre 2015, il proclame l’islam comme religion d’État et la Gambie comme une république islamique. Il est battu à l’élection présidentielle de novembre 2016, est devenu une vraie bombe atomique ? Il est aussi, officier et est homme d’État gambien, né le 25 mai 1965 à Kanilai, dans une famille de paysans.

Il est classé comme un prédateur de la liberté de la presse par l’organisation Reporters sans frontières, depuis la promulgation de deux lois, en 2004 et 2005, restreignant cette liberté, ainsi que depuis l’assassinat du journaliste Deyda Hydara, opposant à Jammeh, en décembre 2004. En août 2012, Jammeh annonce qu’il souhaite « vider » les couloirs de la mort de leurs occupants, et neuf prisonniers sont exécutés en septembre. Selon Amnesty International, les exécutés sont pour la plupart des prisonniers politiques.

Le mandat du chef de l’Etat Yahya Jammeh est arrivé à terme ce mercredi à minuit. Les militaires étaient censés intervenir en Gambie si à minuit, le président sortant, Yayha Jammeh, reste toujours dans sa logique de refus de céder le pouvoir à Adama Barrow.  Le colonel Seydou Maïga Moro, chef de la Force de la CEDEAO toujours en attente, avait confirmé l’imminence d’une intervention militaire à minuit en cas d’échec des négociations avec le président sortant.

Le président élu de Gambie, Adama Barrow, doit prêter serment ce jeudi, mais où?

Times24.info