Times24.info: Le ministre tchadien de l’Elevage, Issa Ali Taher, a lancé, mercredi dans la capitale, un projet régional d’appui au pastoralisme au Sahel, d’un montant de 50 millions de dollars.

Cofinancé par la Banque mondiale, le Comité permanent inter-Etats de lutte contre la sécheresse au Sahel (CILSS) et l’Etat tchadien, ce projet a pour objectif d’améliorer l’accès aux services de production essentiels et aux marchés pour les pasteurs et agropasteurs dans les zones transfrontalières sélectionnées et le long des axes de transhumance, afin d’améliorer les capacités des pasteurs à répondre, à temps et avec efficacité, en cas de crise pastorale.

D’une durée de six ans, il interviendra dans douze régions du centre et du nord du Tchad. En raison de certaines crises qui sévissent dans le Sahel, ce projet constitue une opportunité pour le développement de l’élevage et de l’économie tchadienne, s’est réjoui M. Ali Taher.

Selon Paul Noumba Um, directeur des opérations de la Banque mondiale au Tchad, ce projet permettra d’augmenter de 750.000 hectares les zones aménagées de pâturage et de réduire de 40 à 25 kms la distance entre les points d’eau.

Times24.info