Times2.info : Mankeur Ndiaye est, le Ministre des Affaires étrangères du Sénégal. Nommé par le chef de l’Etat, Macky Sall, juste après son avènement à la magistrature suprême. Le longiligne homme, natif de Dagana (nord du Sénégal), est désormais bien connu dans la sous-région et ailleurs, pour son manque de rusé diplomatique. Son dernier spectacle, en date lors de la crise post-électorale gambienne ! Décryptage

Mankeur comme l’appellent ses proches, a fait ses dernières années, tellement de sorties erronées, parfois soutenues, par des médias. Des sorties « fermes », fâcheuses, effrayantes, qui sont loin de la vérité.

L‘actuel Ministre des Affaires étrangères et des Sénégalais de l’éxtérieur, n’honore désormais pas la diplomatie du pays. Incarnée, par les Présidents Sénégalais, Léopard Sédar Senghor et, son successeur Abdou Diouf, le Sénégal a toujours eu des Ministres d’Affaires étrangères qui faisaient la fierté, des africains, en l’occurrence celle sénégalaise.  Même celui-ci, Cheikh Tidiane Gadio qui, se réclame journaliste, l’a bien assuré durant huit (8) ans, sous le régime de Abdoulaye Wade.

« Le Président élu, Adama Barrow, prêtera serment à Banjul » a déclaré dans la presse, M. le Ministre Mankeur Ndiaye, la vieille de la prestation de l’ancien vigile, devenu Président de la Gambie. Presque, tout le monde a ensuite, suivi la prestation de serment burlesque, de M. Barrow à Dakar, à l’ambassade gambienne au Sénégal.

Pour toujours rester dans sa logique mensongère, Mankeur ose encore et, a déclaré « nul effet » un communiqué publié, de la CEDEAO. Est-il devenu le porte-parole de cette formation, qui peine à trouver ses marques en Afrique. Pourtant, le Sénégal était bien distingué, lors du sommet de la CEDEAO, sur la crise post-électorale gambienne.

Pourquoi, les Présidents, Alpha Condé de la Guinée Conakry et, Mohamed Ould Abdel Aziz de la Mauritanie, dérangent tant, dans cette situation gambienne ?

Ils sont désormais lynchés, par une certaine presse et d’aliénistes, pour juste faire croire, au public africain, que Macky Sall, est le « Big boss » de cette affaire.

Le Président Ibrahim Boubacar Keïta, pouvait aussi réclamer sa part, politique, dans cette crise gambienne. Il est, le premier Président africain, à accueillir M. Barrow, dans son térritoire, au Mali, sous la diligence, bien sûr, du Président Français François Hollande.

Le Ministre Sénégalais des Affaires étrangères, se fâche et très vite, à cause d’un petit document, publié, de la Cedeao qui, accorde quelques privilèges à l’ancien chef d’Etat Yahya Jammeh, dont le Président de la Mauritanie et de la Guinée, ont joués un rôle déterminant. Les deux chefs d’Etat, ont réussi avec succès, la médiation tant souhaitée, par la population, gambienne et même sénégalaise.

« Monsieur le Ministre, il n’y a pas d’amnistie notée de le communiqué de la Cedeao. Il faut savoir lire entre les lignes Monsieur, avant de faire des sorties, fausses, qui peuvent encore amener d’autres crises diplomatiques aux Sénégalais. Ces Présidents, (Alpha Condé et Mohamed Ould Abdel Aziz), l’ont aussi réussi. Pas de bain de sang en Gambie », note un observateur habile.

« Certainement pour Macky Sall, son ministre des affaires étrangères, est un émérite, mais, il doit aussi savoir que, Mankeur Ndiaye, est vraiment loin d’une rusée diplomatique. Il le démontre de jour en jour. Un manque total de notion diplomatique et, ne mérite plus sa place dans le gouvernent sénégalais. Il est entrain de causer de vrais problèmes au régime du pouvoir actuel. Les burkinabés ne diront pas le contraire. Il avait insulté son Président, d’intérim, lors de crise burkinabé, en le traitant de menteur » analyse notre source. Rappelant les propos de M. Ndiaye, « Michel Kafando n’a pas dit la vérité, il a été informé sur les points de propositions de sortie de crise et, il a donné son appréciation sur chacun des points » a -t-il dit, mettant à carreaux une médiation presque réussie, par le Président Sall. »

Quelle élégance diplomatique, de Mankeur Ndiaye ? se pose-t-il la question.

« Depuis un certain temps, Mankeur, ne fait qu’amener de chamailleries au Sénégal. On se souvient aussi, de sa déclaration après le vote d’une résolution aux nations unies, le Sénégal, fait parti des membres non permanents du conseil de sécurité. « L’Israël m’avait invité, si elle décide de ne plus m’inviter tant mieux » a dit M. Ndiaye. Vraiment, que sert ce genre de discours, disons stupide ? » poursuit-il.

« Un manque total de notion diplomatique ! Un émérite, loin d’une rusée diplomatique. »

Depuis quand, faire des amendements publics règlent-t-ils, des problèmes dans la diplomatie ?

« Mankeur Ndiaye, mérite-il vraiment de diriger ce ministère ? Aussi sensible ! La diplomatie sénégalaise est, de jour en jour indexée, d’ici et d’ailleurs. Le secrétaire général du parti socialiste, Ousmane Tanor Dieng et l’actuel Président de l’Assemblée nationale sénégalaise, Moustapha Niasse, sont assez intelligents, pour ne se faire entendre publiquement, pour soutenir des situations qui sont entrain vivement, d’être comptabilisées, par le régime du Président Macky Sall. Ce fameux ministre Ndiaye, est aussi entrain de sacrifier le candidat, Abdoulaye Bathily, au poste de l’Union Africaine » conclut-il.

Dans un entretien, en novembre dernier, Mankeur Ndiaye, laisse entendre que « le Sénégal n’a pas d’ennemis ».

L’on chuchote souvent, entre les murs du palais de la République, que le chef de la diplomatie sénégalaise, est maintenant bien dans les grâces de son mentor de Président de la République. Est – il entrain de tout gâcher ?

Times24.info