Times24.info : Le cas M. Serigne Mbacke Ndiaye, un fêtard fauché, voulant échapper à la prison et qui se veut réaliste ? L’homme aime la fête, les divas, l’ambiance et la bonne chère.

A tel point que, pour une première au Sénégal, il exhiba au podium du Théâtre Sorano un cheval de race, un pur-sang pour l’offrir à Mlle Coumba Gawlo Seck, la plus célèbre célibataire du pays lors d’un anniversaire devant les caméras du monde entier.
Cependant, conscient des dérives du règne où l’on fabriquait des milliardaires à partir des détournements massifs, du vol et de la concussion, cet homme avait été lanceur d’alerte de l’ancien régime.

En effet, étant porte-parole du Président Wade, bien placé pour savoir de quoi il parlait, il avait averti ses camarades que s’ils perdaient le pouvoir en 2012 ils allaient se retrouver en prison.

La suite des événements lui donna raison avec l’emprisonnement de M. Karim Wade, Mme Aida Ndiongue, etc..
Cependant, même s’il n’a pas encore subi les foudres du régime Sall, il faut noter que deux événements pourraient expliquer le volte-face de l’ancien bras droit de Maitre Wade.

1) Le premier est à puiser dans l’interview de M. Pape Samba Mboup qui indiquait au micro d’Aissatou Diop Fall que les anciens barons d’hier sont fauchés aujourd’hui car Ils ne s’attendaient pas à perdre le pouvoir si brusquement et n’ont pas épargné pour cette éventualité.

2) Le deuxième élément d’explication se trouve dans les comptes de la banque agricole (CNCAS) dont monsieur Sérigne Mbacke était PCA et qui le poursuit actuellement lui et son épouse pour rembourser une dette de plusieurs dizaines de millions (on parle de 82 millions).

Il est évident que si le couple avait encore de l’argent il se serait acquitté pour s’éviter un souci déshonorant pour une personne dont on imagine mal qu’il puisse accepter le « gathié » d’aller en prison pour une somme qui était une miette à l’époque de leurs bamboulas dans les cabarets dakarois lors des soirées festives de « battré » khalissou Askan-bi.

En outre, sachant que les « Awa Koudou louuss Ndiaye », (l’ex ministre de l’intérieur) Ousmane Ngom etc ne sont plus inquiétés pour les sommes détournées grâce à leur « diébeulou » auprès du « Lamtoro », alors comment peut-on s’étonner que le Père de Thioro Mbaar Ndiaye se soit transformé en griot du couple présidentiel en courant, toute honte bue, animer un événement à la permanence de l’Apr avant-hier, destiné à chanter les éloges et les ancêtres de Mme Marième Faye-Sall ?

Qui eût pensé qu’il était aussi facile de passer de bras droit de Maître Wade à homme de main du couple Faye-Sall ?
Au moins, voilà un homme qui ne risque pas d’aller en prison.

Mieux « Sakh » (encore), connaissant les pratiques en vogue, il faut plutôt s’attendre à sa nomination si l’on se réfère à son « Domou Baay Ségn Mbagnik », le »sinistre » de la Culture qui avait indiqué que la première Dame était, côté Pouvoir de nominations, ce que les Prophètes sont auprès du SEIGNEUR pour les candidats au Salut !

Kon-nak, moy lolou….!
À bon entendeur !

Buuru Sérères yii-yépp 
Libre penseur citoyen. (Mamadou Moustapha Diallo)