Times24.info: L’international camerounais va lancer sa marque de vêtements et de chaussures dénommée «Samuel Eto’o 9» dans plusieurs pays.

Gabriel Pascal Nyemeg Nlend, désigner, fils de l’ancien député camerounais Nlend Albert et fan de Samuel Eto’o Fils, est l’auteur de ce projet. Mais des sources nous confient qu’il est «juste un prête-nom».

La marque Samuel Eto’o 9 est déjà implantée en Turquie. Le joueur de la Sampdoria de Gêne (Serie A Italie) et une partie du staff de son ancien club de Chelsea, s’étaient rendus, le 24 février dernier en Turquie, où la marque est fabriquée.

Selon des sources, le designer et le footballeur, tous deux Camerounais, doivent se rencontrer au courant de ce mois au Portugal pour discuter de l’ouverture officielle des chaînes de magasins de sa marque dans d’autres pays comme l’Espagne, la Russie, le Portugal, et l’Angleterre.

«Ce travail est pour récompenser le footballeur le plus titré de l’histoire du continent africain. Nous n’avons rien à lui donner pour lui dire merci. Nous lui donnons juste d’être, après les stades, la marque de nos vêtements, de nos chaussures, de tout ce qu’on va porter désormais», déclare le designer Gabriel Pascal Nyemeg Nlend.

nouvelle marque de vêtements et de chaussures de Samul Eto'o Fils

Nouvelle marque de vêtements et de chaussures de Samuel Eto’o Fils, Times24.info

Pour rappel, Samuel Eto’o, qui fut pendant un temps le joueur le mieux payé de la planète, se souvient ainsi être entré dans un magasin avec son frère, et avoir été aussitôt considéré suspect par la vendeuse, qui semblait donc ne pas l’avoir reconnu.

« Je suis allé chez un bijoutier avec mon frère et la montre que je voulais voir était chère (10 000 £). J’ai demandé à la vendeuse – qui était aussi noire – : ‘Pourriez-vous me montrer cette montre s’il vous plaît ? », raconte le Camerounais sur CNN, avant de poursuivre : « Elle s’est tournée vers ses collègues en se demandant ce qu’il fallait faire puis elle m’a finalement laissé la voir. Je lui ai dit que j’allais l’acheter et j’ai sorti ma carte de crédit, mais quand elle l’a insérée dans la machine, elle m’a dit qu’elle était refusée ». Désormais, c’est Samuel qui va choisir ses clients avec sa nouvelle marque de vêtements et de chaussures ?

Elizabeth Patra, Times24.info