Times24.info : En Italie; l’exposition Real Bodies propose au public d’observer de vrais cadavres humains, dont celui d’un hermaphrodite. En dépit de son succès, l’exposition a déclenché une polémique : les organisateurs annoncent avoir reçu plusieurs milliers de courriers.

Curiosité morbide ou réel intérêt scientifique ? L’exposition Real Bodies : à la découverte du corps humain, qui a débuté le 1er octobre dernier à Milan, suscite un véritable engouement chez le public italien, qui se presse pour venir observer les cadavres exposés.

Comme le rapporte Il Messaggero, la file d’attente à l’entrée de l’espace Ventura XV s’étend parfois sur plus d’un kilomètre. A peine plus d’une semaine après l’ouverture, plus de 20 000 curieux avaient déjà acheté leur place. L’objectif de l’exposition : mettre en lumière les changements profonds auxquels sont soumis les corps et les organes touchés par de graves maladies, par le vieillissement ou les dommages de certaines hygiènes de vie peu saines.

Sur Twitter, nombreux sont les Milanais qui s’enthousiasment à l’idée de visiter l’exposition et qui témoignent de leur «impatience».

Néanmoins, certains internautes, tout en reconnaissant la curiosité qui les anime, affirment être «certains de vomir».

Cependant, c’est le caractère très particulier d’une des pièces exposées qui suscite surtout la réprobation du public. Entre autres cadavres figure le corps d’un hermaphrodite dont les organes génitaux masculin et féminin sont parfaitement visibles.

Les organisateurs racontent avoir reçu près de 2 000 courriels de protestation de la part de visiteurs se disant choqués. «En dépit des polémiques, nous pensons que le public milanais est prêt à voir des particularités de ce genre», répondent les commissaires de l’exposition.