Times24.info : « Nul n’est  prophète chez soi, avec ce que j’ai vu ici,  je  me rends compte qu’il était de la 7eme dimension. J’ai vu des personnes pleurer à l’aéroport et cela m’a beaucoup marqué.  Certains témoins qui étaient avec lui toute la journée m’ont dit qu’il  était très heureux toute la journée du samedi comme un jeune de 30 ans.

Il y a beaucoup d’amertume, de voir  une belle histoire prendre fin ainsi.  J’avais 14 ans et lui 20 ans quand nous nous sommes rencontrés et il part sans me dire au revoir, ni à ses enfants et ses petits enfants qui l’aime tant. Il avait souhaité voyagé avec moi pour la Côte d’Ivoire mais j’ai refusé car je ne  savais pas pourquoi,  mais j’avais besoin de prières et j’ai refusé de venir avec lui. Je suis allée prier trois jours durant et dimanche matin quand j’ai ouvert mon téléphone, le premier coup de fil que j’ai reçu, m’a donné la triste nouvelle »a révélé à Abidjan, l’épouse de Papa Wemba « roi de la rumba congolaise ». 

Pendant qu’il jouait au Festival des musiques urbaines d’Abidjan à Anoumabo (FEMUA), Papa Wemba, la méga-star de la musique africaine, s’est éteint dimanche dernier sur la scène. La Côte d’Ivoire, à travers le commissariat général du festival, rend un grand hommage par une veillée artistique avec des prestations d’artistes dont plus d’une centaine sont actuellement à Abidjan, capitale.

Times24.info