Times24.INFO: En l’espace d’une décennie, la Mozambique Fashion Week est parvenue à bousculer les autres capitales de la mode africaine que sont Johannesburg, Dakar ou Lagos.

L’aventure de la Fashion Week mozambicaine, qui a lieu chaque année mi-décembre, commence en 2005 dans la capitale : «Nous avons commencé avec neuf stylistes et, lors de la dernière édition, ils étaient 215 avec 1 563 créations», explique fièrement Vasco Rocha, à la tête de l’organisation.

la Mozambique Fashion Week est parvenue à bousculer les autres capitales de la mode africaine que sont Johannesburg, Dakar ou Lagos? Times24

la Mozambique Fashion Week est parvenue à bousculer les autres capitales de la mode africaine que sont Johannesburg, Dakar ou Lagos? Times24.info

Ce dernier a réalisé un véritable tour de force dans le treizième pays le plus pauvre du monde, sans culture de la mode, ni industrie du textile ou agence de mannequins. Depuis, la Mozambique Fashion Week offre durant huit jours festifs de la visibilité aux stylistes et révèle de jeunes talents. Des partenariats ont été créés avec les Fashions Weeks de Nairobi, Cape Town et Johannesburg.

D’ailleurs, si cette dernière est soutenue par Mercedes-Benz, la Fashion Week mozambicaine bénéficie du support de Vodacom, filiale africaine du géant Vodafone, et de Samsung, preuve du professionnalisme de l’événement.À présent, ce ne sont pas uniquement les créateurs mozambicains qui défilent comme Tausse Daniel, Angela Afuale, Nelson Augusto ou Shaazia Adam.

la Mozambique Fashion Week est parvenue à bousculer les autres capitales de la mode africaine que sont Johannesburg, Dakar ou Lagos, Times24

la Mozambique Fashion Week est parvenue à bousculer les autres capitales de la mode africaine que sont Johannesburg, Dakar ou Lagos, Times24.info

Les stylistes de tout le continent se rendent à Maputo pour le défilé panafricain: ont répondu présents entre autres, le Sud-Africain Thula Sindi, les Angolaises Carla Silva et Nadir Tati, le Nigérian Fred Eboka, la Namibienne Chakirra Claasen ou le Kenyan Jamil Walji.

Des labels européens – Donne da Sogno, Micaella Oliveira ou Nicolas Salas – participent également au défilé international. Enfin, les jeunes stylistes, comme Afito Salumo ou Melanie de Vales, profitent du défilé Young Designer et de divers concours pour espérer se faire remarquer…