Times24.info : C’est des présidents africains assoiffés de pouvoir, prêtes à tout pour y rester. Ils sont vieux, souffrants, malades, butés et l’insécurité dominent leurs pays, de par les armes et les armées, sans compter la guerre des intérêts économiques. Devenus Chefs d’Etat depuis au moins plus de 20nans, Ils ne veulent plus lâcher le pourvoir, risquent à en aucun cas de tomber sur le tapis rouge, déjà taché de sang qu’ils continuent de sucer de leurs peuples. Times24 : Voici la liste des neuf (9) dirigeants africains les plus mourants du continent !

Yahya Jammeh de la Gambie : L’islamique buté, prêt à faire face à un suicide !

Arrivé au pouvoir en 1994, à la suite d’un coup d’Etat, il est aussitôt retourné dans sa jungle. Son uniforme déjà porté, le président gambien, Yahya Jammeh, veut diriger une opération militaire pour s’affronter aux soldats de la CEDEAO. Un président inégale dans l’histoire du pays qui a démonté, lors de ses vœux de fin année. Ses jours sur terre, sont dorénavant compter.

Robert Mugabe du Zimbabwe : Le plus vieux Président du globe, âgé de 93ans

Sa mort annoncée à plusieurs reprises ! Il continu de surprendre son monde. « Je suis mort et je suis ressuscité comme je le fais souvent » avait déclaré le fantôme Mugabe. Le plus vieux Président du monde va encore se présenter à des élections. Quoi ? N’oubliez pas qu’on est en Afrique ! Le continent était dirigé par des Rois et Reines, des Prince ou Princesse. Certainement, le président zimbabwéen vit encore dans ce monde, en attentant sa mort au XXI siècle. Il est pouvoir depuis 1980. Le Parlement du pays a suspendu la diffusion de son discours prononcé sur l’état de la Nation,Des membres de l’opposition lui reprochent également de contribuer à l’aggravation de la situation économique du pays. Selon la Banque africaine de développement (BAD), le surendettement des Zimbabwéens, est évalué en 2014, à 8.4 milliards USD.

Abdoul Aziz Bouteflika de l’Algérie : L’autre handicape de la République

Depuis une dizaine d’années, il a fait plusieurs séjours en milieu hospitalier en France, dont le dernier en date remonte à 2016, à la clinique d’Alembert à Grenoble. L’état de santé du Président algérien, Abdelaziz Bouteflika, faisant régulièrement l’objet de spéculations, risque d’amener des troubles dans son pays après s’il meurt au pouvoir. Ses activités publiques sont de plus en plus rares et il n’apparaît plus à la télévision publique que pour recevoir des invités étrangers. Dans l’une de ces apparitions, l’ancien Premier ministre français Manuel Valls avait créé la polémique en tweetant une photo de leur rencontre où il apparaît très diminué, les yeux dans le vide, défaillant. Il vit au pouvoir entre la vie et mort.

Paul Biya du Cameroun : 35ans au pouvoir, malade d’un cancer

Sa santé se détériore ! Il est incontestablement mourant à cause de sa maladie. Le chef de l’Etat camerounais Paul Biya, atteint d’un cancer de prostate, ne peut plus rester durant longtemps au pays. Il a besoin de suivre des soins, pour sa santé. Il fait partie des présidents africains les moins bavarde de l’Afrique et même du monde. Conseillé par des médecins européens, ses faits et gestes sont suivi à la lettre par son protocole et sa douce moitié. Paul Biya, malgré son discours ferme lors de ses vœux de fin d’année, ne souhaite plus diriger le pays. Il a en quelque sorte, délégué son pouvoir à des proches et à son épouse Chantal qui est quasiment, la présidente provisoire du Cameroun.

Teodoro Obiang Nguema Mbasogo de la Guinée Equatoriale : « Oublié » au pouvoir depuis 37ans, la dynastie installe !

Entre 1968 et 1979, la Guinée Equatoriale était contrôlée par Francisco Macías Nguema. Il a été renversé, exécuté et remplacé… par son neveu Teodoro Obiang Nguema Mbasogo, à la magistrature depuis 1979. Actuellement, proche de la mort, la bataille de succession au sein de la famille Obiang continue. Son frère Armengol Ondo et ses fils Teodorin Obiang et Ignacio Milam Tang sont en pole position pour la succession. Une vraie dynastie !

Idriss Deby Itno du Tchad :  Au pouvoir depuis 27ans, le putschiste face à un peuple armé !

Le président tchadien Idriss Deby vit des moments les plus difficiles de sa vie au pouvoir qui risque de l’emporter à jamais. Un pays mal géré ! Mal gouverné ! Un peuple décidé, affronte aisément le président Deby qui est arrivé au pouvoir par un putsch. Depuis un certain temps, les activés du pays sont au ralenti. Des grèves générales continuent de faire débat, n’en finissent plus. La révolution approche ! Les populations ne digérent plus Deby, ou la crise économique catastrophe du pays, que le gouvernement n’arrive plus à trouver une solution. Deby préfère acheter que des armes pour son compte. Il sait qu’il est en train d’agoniser. Les tchadiens en souffrent, ont déjà déserté des zones au pays. La menace Boko haram est là, le peuple aussi. Déby va-t-il continuer de résister ? En tout cas sa vie est enjeu.

Denis Sassou Nguesso du Congo Brazzaville : Réélu, l’insécurité au château

Il cumule déjà plus de 33 ans au pouvoir, le président Sassou Nguesso, réélu le 20 mars 2016 pour un troisième mandat, veut rester président à vie. Il accuse par Transparency International, « d’avoir détourné, à son profit et au profit de sa famille et de son clan, une partie substantielle de la rente pétrolière » nationale.Son neveu Wilfrid Nguesso, est déjà dans le viseur de la justice française. Les juges en charge de l’enquête dite des biens mal acquis ont saisi plusieurs propriétés, notamment une luxueuse demeure dans les Yvelines. Le président Sassou Nguesso tout comme celle de l’ancien président du Gabon Omar Bongo, décédé en 2009, mais aussi celle du président de Guinée équatoriale, Teodoro Obiang Nguema Mbasogo, sont aussi visés par une enquête sur leur patrimoine français, déclenchée depuis 2009 par une plainte de l’association Transparency International.

El Bachir du Soudan : Va tomber sur le tapis rouge taché de sang

Poursuivi par le Cour pénale internationale, il continu de vaquer ses occupations, très limité. Le président soudanais risque aussi ou va tomber sur le tapis rouge. Il est président du Soudan depuis 1989.

Pierre Nkununziza du Burundi : Un président seul au monde !

Un président quasi invisible, une insécurité qui continue de régner au pays. Depuis sa réélection le chef de l’Etat burundais Pierre Nkununziza, est seul au monde. Plusieurs pays occidents l’ont lâché et ne veulent plus coopérer avec son pays. Ses relations diplomatiques se complique de jour en jour avec de pays voisins comme le Rwanda. Ses ministres ou ses généraux assassinés au pays. Il est devenu l’homme à abattre au Burundi.

Times24.info