Times24.info : A La Haye, ce mardi 19 avril 2016, s’est déroulée l’ouverture officielle par le roi Willen-Alexander des Pays-Bas, des locaux permanents de la Cour pénale internationale en présences du ministre (sénégalais) de la Justice, Me Sidiki Kaba en sa qualité de président de l’Assemblée des Etats-Parties au Statut de Rome, du secrétaire général des Nations Unies, Ban Ki-moon, de Bert Koenders, ministre des Affaires étrangères des Pays-Bas, Jozias van Aartsen, maire de la ville de La Haye, Mme Silvia Fernandez, présidente de la CPI, entre autres éminentes personnalités. Tous sont revenus, dans leurs différents exposés sur le long combat mené par la CPI pour mettre fin à l’impunité, aux crimes de masse et autres génocides.

Premier à prendre la parole, le ministre de la Justice, Me Sidiki Kaba a rappelé dans son discours, que la « belle histoire à laquelle est associée (son) pays, le Sénégal, premier Etat au monde à avoir ratifié le Statut de Rome attestant ainsi son attachement aux valeurs essentielles de liberté, de démocratie et de respect de l’Etat de droit et des droits humains». Il a aussi tenu à signifier aux nombreux participants venus de tous les coins de la planète, l’impérieuse nécessité «d’écouter les préoccupations de l’Afrique» surtout, ajoute-t-il, que «nous venons de vivre un moment intense de la conscience universelle, celle fondée sur l’espoir d’un avenir meilleur et équitable pour tous les êtres humains ayant le droit imprescriptible de vivre dans la paix, la sécurité et la dignité». Pour le ministre sénégalais, à travers l’inauguration du siège désormais permanent de la CPI, un joyau à «la belle enceinte aux formes cubiques et futuristes», c’est «la flamme de l’espérance d’une justice universelle » qui vient d’être rallumée.

D’ailleurs, dans son discours qui a tenu en haleine l’assistance, il s’est appesanti sur la nécessité de la coopération des Etats-Parties au Statut de Rome et le combat à mener pour l’universalité afin qu’éradiquer l’impunité à travers le monde.

En marge de la cérémonie, le roi des Pays-Bas a félicité le ministre (sénégalais) de la Justice pour la qualité de son discours et Ban Ki-moon a jugé que ce «discours est impressionnant».

Soro Diop