Times24.info : Dans ses traditionnels vœux de fin d’année, le président français a indiqué qu’il se rendrait en Irak le 2 janvier 2017 pour y saluer les soldats français engagés contre Daesh. Il a également réservé un message à Donald Trump.

Pour sa dernière Saint-Sylvestre à l’Elysée, le président français François Hollande a adressé ses vœux aux Français.

Revenant sur les attentats qui ont endeuillé la France en 2016, le chef de l’Etat a déclaré : «Nous n’en avons pas terminé avec le fléau du terrorisme. Il nous faudra continuer à le combattre. A l’extérieur, c’est le sens de nos opérations militaires au Mali, en Syrie, en Irak. Irak où je me rendrai après-demain [le 2 janvier] pour saluer nos soldats.»

Le président a ensuite évoqué la campagne pour la présidentielle de 2017, a laquelle il a annoncé qu’il ne participerait pas. Il a recommandé à la droite et à son candidat, François Fillon d’«éviter de brutaliser la société» et a appelé la gauche à ne pas tomber dans la dispersion, qui serait selon lui synonyme d’«élimination».

Il a ensuite assuré que si le Front national remportait le scrutin, «ce ne serait plus la France».

François Hollande a ensuite tenu à adresser un message au président élu américain Donald Trump, qui prendra ses fonctions le 20 janvier. «La France ne laissera personne, ni aucun Etat, remettre en cause» l’accord sur le climat COP21, a-t-il lancé, alors que le futur locataire de la Maison blanche avait menacé d’annuler celui-ci.

Alors que le dirigeant français quittera ses fonctions courant 2017, il a tenu à rassurer les citoyens : «Jusqu’au dernier jour de mon mandat, je serai pleinement à ma tâche.» Il a ensuite conclu : «Un lien indéfectible nous unit. Fort de cette conviction, je vous adresse mes meilleurs vœux pour cette nouvelle année.»