Times24.info : En échec face à l’équipe compacte mise en place par Hervé Renard, la Côte d’Ivoire s’est inclinée 1-0 contre le Maroc mardi à Oyem. Concédé face à la sélection dirigée par son ex-sélectionneur, ce résultat élimine le tenant du titre dès la phase de groupes de la CAN 2017 !

Coup de tonnerre ce mardi à Oyem ! Contrainte de s’imposer pour se qualifier en quart de finale, la Côte d’Ivoire s’est inclinée 1-0 face au Maroc en clôture de la 3e journée du groupe C de la CAN 2017, laissant les Lions de l’Atlas filer au prochain tour avec la RD Congo.

Le tenant du titre quitte donc la compétition dès la phase de groupes. Une élimination d’autant plus douloureuse qu’elle intervient contre la sélection dirigée par Hervé Renard qui avait conduit la Selefanto au titre en 2015…

Cadenassé, le début de partie voyait les deux blocs, très denses au milieu de terrain, se neutraliser. Kalou tentait bien de profiter d’un dribble audacieux de Benatia pour s’échapper, mais Da Costa surgissait pour dégager.

Peu à peu, les hommes de Michel Dussuyer commençaient à prendre l’ascendant et à initier des mouvements. En difficulté pour aligner plusieurs passes, les Marocains obtenaient pourtant un coup-franc dangereux que Fajr, redoutable dans cet exercice, expédiait sur la barre ! Gbohouo avait eu chaud !

Bien en place, le bloc marocain contraignait les Eléphants à une domination stérile. Kalou trouvait bien Zaha dans la surface mais l’ailier de Crystal Palace butait sur Munir, auteur d’une belle parade au sol. Juste avant la pause, sur un centre d’Aurier remisé par Bony, Kalou se heurtait ensuite au poteau d’une tête à bout portant !

Au retour des vestiaires, Benatia avait une belle occasion sur un ballon relâché par Gbohouo, mais le capitaine marocain ne cadrait pas son lob. Toujours en échec, les Ivoiriens commençaient à sombrer dans la nervosité à l’image de Bailly, averti pour avoir découpé Mendyl. Finalement, les Lions faisaient la différence sur un bijou d’Alioui, entré à la place de Bouhaddouz, blessé, avant la pause.

Voyant Gbohouo légèrement avancé, l’attaquant de Nîmes s’essayait à une merveille de lob qui terminait en plein dans la lucarne du portier de la Selefanto (1-0, 65e) !

Les Eléphants tentaient le tout pour le tout mais les défenseurs marocains ne lâchaient rien et Munir mettait encore Zaha en échec. En contre, le Maroc frôlait même le break mais le tir de Mendyl terminait dans le petit filet. Les entrées de Kodjia et Gradel n’y changeaient rien au cours d’une fin de match tendue.

Ce sont bien les Lions qui défieront le Ghana ou l’Egypte dimanche en quart de finale. L’impression aussi d’avoir peut-être assisté à un passage de témoin ? Outre l’évident symbole Renard, il faut noter que le Maroc n’avait plus franchi le premier tour de la CAN depuis 2004, tandis que la Selefanto avait toujours atteint ce stade de la compétition depuis 2006. De bon augure pour les Lions ?