Marine Le Pen, qui a perdu le second tour de l’élection présidentielle, a remercié les 11 millions de Français qui lui ont accordé leurs voix ainsi que « Nicolas Dupont-Aignan et son mouvement Debout la France », mais aussi « les personnalités qui ont eu le courage de [la] soutenir ». Battue mais pas abattue, la candidate s’est félicitée que « l’alliance patriote » soit devenue « la première force d’opposition » du pays. Se disant « inquiète des perspectives qu’offre ce nouveau quinquennat », Marine Le Pen estime que « le FN doit profondément se renouveler afin d’être à la hauteur ». Un nouveau mouvement politique devrait donc naître des cendres du FN. « Je proposerai d’engager une transformation profonde du mouvement » au profit « d’une nouvelle force politique que de nombreux Français appellent de leurs vœux », a-t-elle déclaré.