Times24.nfo : « Je suis consciente du rôle de représenter la diaspora sénégalaise et plus particulièrement de la circonscription de l’Europe dans l’Assemblée nationale. La diaspora regorge de ressources humaines et économiques mais, cette 15eme région du pays fait face à de multiples problématiques qui jusque maintenant sont souvent ignorées ou mal prises en charge. (…) De plus c’est le moyen pour nous sénégalais de l’extérieur d’être représentés dans les instances de décisions et donc de prendre part dans les mesures de construction du pays. » a déclaré, Nogaye Mbaye, 26ans, étudiante en fin de cursus en Innovation et Entrepreneuriat en France.

Candidate aux élections législatives, Nogaye nous confie avoir intégrer la plateforme politique AVENIR « Senegaal bi ñu bëgg » : « Ma vision est d’être consciente des problèmes de mon pays et soucieuse de les résoudre. Comme je le dis toujours, le développement de notre pays ne se fera que par ses enfants. Et le Sénégal a besoin d’un projet politique qui ne tourne pas autour d’une personne, ni d’intérêt personnel mais autour de l’intérêt général, de valeur, et d’engagement patriotique afin de construire une machine politique fiable pour le développement durable du Sénégal. Et aujourd’hui, je suis fière de voir des femmes et hommes intègres et patriotes porter cette même vision à travers la plateforme politique AVENIR « Senegaal bi ñu bëgg. »

Ayant toujours été militante pour l’épanouissement des dignes filles et fils du pays dans des instances françaises comme le Conseil des Résidents Etrangers et le Conseil de Développement de Strasbourg « Eurométropole » entre autres, la position de député de la diaspora s’inscrit, pour elle, dans une continuité logique de son engagement citoyen.

« Je ne détiens pas la solution miracle, mais je compte porter fortement et loyalement votre voix auprès des services et autorités habilités, à l’entendre, et ensemble nous rendrons notre voix, celle de la diaspora plus audible et donc, une meilleure prise en charge de nos préoccupations. »

Digne héritière du père fondateur du scoutisme, Robert Baden Powell, l’étudiante affirme mener un combat citoyen, patriotique et non politique. Elle reste persuadée que la politique, l’affaire de la cité, ne doit plus se faire avec les mêmes règles des « politiques politiciennes ».

« Les prises de décisions ne doivent pas être celles des autres, mais l’affaire de tous sénégalais. Aujourd’hui, je prends la décision de donner une tournure politique à mon engagement pour qu’ensemble nous construisons un leadership de valeurs et de compétences pour l’intérêt général… » a-t-elle fait savoir.

Times24.info