Times24.info : Dans un livre, le terroriste Camerounais a rendu un hommage à l’ancien capitaine des lions indomptables. Une édition financée par la star du football camerounais, d’après Jean-Pierre Amougou Belinga, président directeur général du Groupe l’Anecdote qui a préfacé le fameux ouvrage. Ernest Obama de son vrai nom, se présente désormais comme un proche de Samuel Eto’o, est « journaliste », dit-il.

Tapis dans le milieu de la presse et payés rubis sur l’ongles, pour de sales besognes, « Ernest Obama, un monsieur qui peut tuer pour Samuel Eto’o », a témoigné Jean Bruno Tagné, journaliste en service dans un quotidien privé paraissant à Yaoundé, la capitale camerounaise.

« Je vous informe que Samuel Eto’o n’a jamais promis 500 millions de FCFA aux Lions indomptables en cas de qualification au détriment du Sénégal. », a fait savoir Ernest Obama, l’espion. Reste à savoir si c’est Samuel Eto’o qui l’a envoyé faire cette déclaration.

Puisqu’il est bien connu de ces absurdités, présente Eto’o comme « un saint, mieux une messie » a fait savoir Hakim Abdelkader de Camerpost.

Un homme malsain, qui utilise les autres pour mener des combats de d’Eto’o.

En juin 2015, la star du football camerounais est accusée de soudoyer des journalistes. Ecoutes des journalistes et publication d’enregistrements…Le Cameroun est alors secoué par une affaire Eto’o.

En réaction à ces publications sur Internet, dans une radio privée de la capitale camerounaise, Jean Bruno Tagné, journaliste et membre du Conseil national de la Communication au Cameroun, accuse publique Samuel Eto’o d’être à l’origine d’enregistrement. Ernest Obama, tout à fait minable, est passé par là.

Un « journaliste » qui est nourri « chez Samuel Eto’o », a fait savoir M. Tagné qui ajoute que ce dernier est « très dangereux », essayant de toujours « piéger » certains hommes de médias, juste pour survire des comptes bancaires de Eto’o.

Des pratiques courantes dans sa galaxie ! « Samuel Eto’o, vous savez qui il est, c’est celui qui est accusé d’avoir mis des photos nues d’une fille (Nathalie Koah) avec qui il sortait, sur Internet. » lance ce cancer, qui essaye de « ronger » des journalistes camerounais, continuant toujours l’escouade de petits soldats.

« Tout est pardonné » Ernest Obama, pour reprendre le litre de son fameux livre mensonger.

Times24.info

 

Dans un livre, le terroriste Camerounais a rendu un hommage à l’ancien capitaine des lions indomptables. Une édition financée par la star du football camerounais, d’après Jean-Pierre Amougou Belinga, président directeur général du Groupe l’Anecdote qui a préfacé le fameux ouvrage. Ernest Obama de son vrai nom, se présente désormais comme un proche de Samuel Eto’o, est « journaliste », dit-il.
 
Tapis dans le milieu de la presse et payés rubis sur l’ongles, pour de sales besognes, « Ernest Obama, un monsieur qui peut tuer pour Samuel Eto’o », a témoigné Jean Bruno Tagné, journaliste en service dans un quotidien privé paraissant à Yaoundé, la capitale camerounaise.
« Je vous informe que Samuel Eto’o n’a jamais promis 500 millions de FCFA aux Lions indomptables en cas de qualification au détriment du Sénégal. », a fait savoir Ernest Obama, l’espion. Reste à savoir si c’est Samuel Eto’o qui l’a envoyé faire cette déclaration.
 
Puisqu’il est bien connu de ces absurdités, présente Eto’o comme « un saint, mieux une messie » a fait savoir Hakim Abdelkader de Camerpost.
Un homme malsain, qui utilise les autres pour mener des combats de d’Eto’o.
En juin 2015, la star du football camerounais est accusée de soudoyer des journalistes. Ecoutes des journalistes et publication d’enregistrements…Le Cameroun est alors secoué par une affaire Eto’o.
En réaction à ces publications sur Internet, dans une radio privée de la capitale camerounaise, Jean Bruno Tagné, journaliste et membre du Conseil national de la Communication au Cameroun, accuse publique Samuel Eto’o d’être à l’origine d’enregistrement. Ernest Obama, tout à fait minable, est passé par là.
Un « journaliste » qui est nourri « chez Samuel Eto’o », a fait savoir M. Tagné qui ajoute que ce dernier est « très dangereux », essayant de toujours « piéger » certains hommes de médias, juste pour survire des comptes bancaires de Eto’o.
Des pratiques courantes dans sa galaxie ! « Samuel Eto’o, vous savez qui il est, c’est celui qui est accusé d’avoir mis des photos nues d’une fille (Nathalie Koah) avec qui il sortait, sur Internet. » lance ce cancer, qui essaye de « ronger » des journalistes camerounais, continuant toujours l’escouade de petits soldats.
« Tout est pardonné » Ernest Obama, pour reprendre le litre de son fameux livre mensonger.