Times24.info: En RDC, opposition et parti présidentiel projettent de manifester mercredi et jeudi à Kinshasa mais pas pour les mêmes raisons.

L’opposition prévoit de manifester jeudi pour protester contre l’arrêt de la Cour constitutionnelle qui a récemment jugé que le président Joseph Kabila pouvait rester en poste si la présidentielle n’était pas organisée en novembre prochain.

Mais à partir de ce mercredi, le parti présidentiel, annonce une série de manifestations pour appuyer la décision de la Cour constitutionnelle, rendue publique il y a quelques semaine.

C’est sa réponse à la marche projetée par l’opposition .

Jeudi, deux manifestations, annoncées depuis plusieurs jours par les opposants, auront lieu dans la ville de Kinshasa.

Mais le parcours de ces marches pose problème.

Les autorités de la capitale ont accordé à l’opposition le boulevard du 24 novembre.

Mais le parti présidentiel souhaite emprunter le même itinéraire.

Ce qui pourrait à l’évidence être à la base d’accrochages.

En provinces par contre, les autorités locales ont interdit les manifestations de l’opposition.

Depuis plusieurs mois, la situation politique est tendue en RDC.

Une crise liée notamment à l’éventualité d’un report de la présidentielle.

L’opposition accuse le camp présidentiel d’avoir volontairement torpillé le processus électoral pour que Joseph Kabila, le président sortant, puisse se maintenir au pouvoir.

Plusieurs pays occidentaux, comme le Royaume Uni ou les Etats Unis, se sont récemment dit préoccupés par la situation politique en RDC.

Ils ont dénoncé une répression des membres de l’opposition.

Ils ont aussi annoncé l’éventualité d’imposer des sanctions contre les acteurs des violences politiques.

Times24.info