Times24.info: Parallèlement à la simplification des usages sociaux, on assiste à une inspiration d’une plus grande fonctionnalité. La rédactrice de magazine Charlotte Seck et du General Manager de Deker’sArthur Dekermendjiam vont mettre en avant en Afrique le savoir-faire des designers africains et surtout de vendre ces derniers partout à travers le monde. Ils ont organisés le 14 novembre dernier, une conférence de presse et un grand défilé de mode à Dakar, pour présenter une couture vestimentaire qui désigne la manière de se vêtir, conformément au goût d’une époque dans une région donnée. C’est un phénomène impliquant le collectif via la société, le regard qu’elle renvoie, les codes qu’elle impose et le goût individuel. La différenciation sociale est atténuée au moyen du vêtement, grâce à cette évolution, au travers de l’expansion de la confection et du prêt-à-porter.

Les tendances jouent un rôle essentiel dans l’univers de la mode. Du côté des consommateurs, elles suscitent le désir, donnent un envie de renouveler son vestiaire à chaque saison, de s’inscrire dans la modernité.

Chez les créateurs, elles imposent de créer la surprise, d’offrir des idées neuves. Marque du désir et de la création, les goûts sont inévitables à l’idée de la mode.

«Designed in Africa» et «Designed in Senegal» sont des annotations inspirées par l’écrivaine Charlotte Seck et Arthur Dekermendjiam (photo Une), qui ont convenu et approuvé afin que chaque vêtement créé en Afrique et au Sénégal, produit par le groupe Deker’s ait la mention sur l’étiquette. Ceci, dans le but de vendre la destination et le savoir-faire des designers africains et sénégalais partout dans le monde.

Directement reliée aux mutations qui affectent les modes de vie et les valeurs des sociétés, la mode doit subir, durant une  période considérée, une évolution paradoxale. Elle doit s’inscrire dans une évolution plus vaste.

Les entrepreneurs du secteur  artistique et industriel s’affirment toujours, plus comme de véritables capitaines d’industries et d’industriels du luxe.

Le terme n’est pas nouveau, mais il est revendiqué de façon nouvelle et osée, puisqu’il suppose l’alliance de deux idées totalement opposées. Le luxe incarne la tradition, le savoir-faire, les matières précieuses. Il symbolise la rareté et la cherté.

Ainsi, M. Dekermendjam travaille en étroite collaboration avec l’initiatrice Charlotte Seck, sur la mise en place des mentions «Designed in Africa» et «Designed in Senegal».

La direction artistique des vêtements va produire et industrialise le savoir-faire africains et sénégalais.

Cependant, les marques seront déposées au niveau de l’Agence nationale chargée de la promotion de l’investissement et des grands travaux (APIX) et auprès de l’Association sénégalaise pour la promotion de l’irrigation et du drainage (ASPID) pour la sécurisation des logos «Designed in Africa» et «Designed in Senegal».

Les deux partenaires vont distribuer chaque année quatre collections au niveau international, ont fait savoir Charlotte Seck et Arthur Dekermendjiam.

Fatim Ndiaye (Times24.info)

La redactrice Charlotte Seck

La rédactrice de magazine, Charlotte Seck. Times24.info

La Sénégalaise Coumbelle Kane, Mannequin

La Sénégalaise Coumbelle Kane, Mannequin. Times24.info