Times24.info : On connaissait la frontière espagnole pour ses prostituées. On avait entendu parler de la folie des japonais pour les poupées sexuelles. Voilà que les coutumes se mélangent. Et c’est la capitale de la Catalogne, Barcelone, qui propose le premier bordel où les femmes sont 100 % siliconées.

Elles s’appellent Katy, Leiza, Lily ou Aki et travaillent à LumiDolls. Elles sont blondes ou africaines, plus ou moins grandes. En bref, il y en a pour tous les goûts. On pourrait croire à une maison close comme il en existe tant d’autres à une petite exception près.

Ce lieu de plaisir ouvert il y a une semaine ne propose pas de charmantes jeunes femmes. Où du moins, pas de femmes au sens commun du terme. Ici les travailleuses du sexe ont tout de réaliste mais restent des poupées, au sens propre comme au figuré.

Une maison close avec des prestations similaires

Les prix sont pourtant les mêmes et les prestations ne changent pas. Il faut donc compter 120 euros de l’heure pour réaliser tous ses fantasmes sans aucune limite. Notons toutefois que ce ne sont pas des robots sexuels mais des poupées, elle ne répondent donc pas.

Avant d’arriver vous pourrez choisir le modèle, la tenue et la position dans laquelle elle vous attendra immobile dans la chambre.

Après les rapports, les poupées sont désinfectées mais il conseillé de porter quand même des préservatifs. Si vous décidez de vous acheter un modèle, définitivement cette fois, il faudra compter environ 2000 euros.