Le Ghana a rejoint en demi-finales de la CAN 2015, après sa victoire, dimanche, aux dépens de la Guinée 3-0, la RD Congo et la Guinée Equatoriale.

En première période, les Black Stars menaient 2-0 grâce à des buts de Christian Atsu (4-ème) et Kwesi Appiah à la 44-ème minute.

En début de 2-ème période, Atsu qui évolue à Everton (élite anglaise) a marqué le 3-ème but de son équipe d’un lob à la 62-ème minute.

La Guinée a terminé le match à 10, le gardien de but guinéen Naby Moussa Yattara ayant écopé d’un carton rouge après avoir commis une grossière faute sur Gyan Asamoah dans les arrêts de jeu.

Samedi, la RD Congo a éliminé le Congo 4-2 tandis que le pays hôte, la Guinée Equatoriale a sorti la Tunisie 2-1 après prolongations.

Le Ghana, quatre fois champion d’Afrique (1963, 1965, 1978 et 1982) qui s’est régulièrement qualifié en demi-finales depuis 2008, sera opposé au Nzalang Nacional.

Réaction

Le sélectionneur et des joueurs de l’équipe nationale de Guinée ont difficilement trouvé les mots pour expliquer leur déroute face au Ghana.

‘’Moi-même, je ne sais pas ce qui vient de se passer’’, a dit l’arrière gauche Djibril Tamsir Paye en zone mixte laissant entendre que le premier but a été peut-être à l’origine du  »non match » de son équipe.

Le football,  »c’est parfois ça, ça ne marche pas comme on veut », a relevé l’arrière gauche guinéen.

Abdoul Camara, le milieu droit guinéen d’Angers (ligue 2 française) a souligné quant à lui que ‘’rien n’a vraiment marché au cours de cette rencontre’’.

‘’Nous n’avons pas été à la hauteur’’, a-t-il dit évoquant un problème de récupération, l’émotion de la qualification par tirage au sort sans oublier de citer les qualités de l’équipe du Ghana qui a su se montrer à la hauteur de l’événement.

Kevin Constant, le milieu de terrain de Trabzonspor (Turquie) a fait savoir qu’ils n’ont pas  »réussi à entrer dans le match’’.

‘’On n’a pas su entrer dans le match et je pense qu’il y a beaucoup de pression sur l’équipe’’, a-t-il dit regrettant que son équipe ait donné des buts à l’adversaire.

Michel Dussuyer, le sélectionneur guinéen a lui senti que ce serait difficile dès le coup d’envoi du match quand son équipe ‘’a donné trois passes en retrait ».

 »Mais je ne sais pas si c’est dans les têtes ou dans les jambes, on ne sait pas ce qui prédomine l’un sur l’autre’’, a par ailleurs ajouté le technicien français qui a paru désemparé dans la zone mixte.
SD/OID