Times24.info : Le Burkina Faso va créer une banque agricole pour soutenir l’agriculture, un secteur qui occupe plus de 80% de la population active et contribue à plus de 40% du produit intérieur brut (PIB), a déclaré jeudi le Premier ministre Paul Kaba Thiéba.

Devant les promoteurs des établissements financiers, M. Thiéba a soutenu que le système financier du Burkina Faso est caractérisé par une certaine « incomplétude » dans la mesure où il est composé de banques générales qui hésitent à s’engager dans les secteurs jugés trop risqués tels que l’agriculture et l’élevage.

La création de cette banque « ourra contribuer à relever les nombreux défis pour corriger les faiblesses structurelles de ce secteur si stratégique », a-t-il souligné.

Il a ajouté que « la plupart des concours consacrés au secteur agricole ne représente que 3,5% du total des financements bancaires du Burkina Faso ».

Le Burkina Faso, pays sahélien d’Afrique de l’ouest, possède une économie qui repose essentiellement sur l’agriculture, confrontée à des aléas climatiques et un manque de financement.

Le Premier ministre a soutenu que le paysage bancaire du Burkina Faso est constitué actuellement de 13 banques, mais le pays « se retrouve sans aucune banque dédiée spécifiquement au financement de l’agriculture ».

Début mai, le président Burkinabè Roch Marc Christian Kaboré avait annoncé la création « des lycées agricoles et d’élevage » afin d’inciter les jeunes à s’intéresser à ce secteur.

Selon les statistiques officielles, un tiers des 45 provinces que compte le pays est déficitaire sur le plan céréalier, alors que 3,2 millions de personnes en situation d’insécurité alimentaire, ont été recensées. Cette situation avait contraint le gouvernement à mobiliser 30 milliards de francs CFA pour un plan d’urgence.