Times24.info : Le président Patrice Talon a décidé d’augmenter la capacité nationale de production d’énergie à 352 mégawatheures (MWH) fin 2018, en vue de résoudre définitivement le déficit en énergie électrique et mettre un terme au délestage récurrent, annonce un communiqué gouvernemental publié samedi à Cotonou. 

Selon cette même source, pour résoudre définitivement le déficit en énergie électrique et mettre un terme au délestage récurrent, le gouvernement béninois a élaboré un vaste programme d’élimination du délestage d’ici la fin de l’année 2016 et celui d’autonomisation énergétique dans deux ans.

Ce plan se décline entre autres à acquérir des capacités supplémentaires par centrales mobiles de location pour assurer la fourniture stable de 200 MWH d’ici à décembre 2016 ; à réhabiliter les centrales de la Société Béninoise d’énergie électrique en arrêt depuis plusieurs années en vue de la production de 47 MWH ; à installer des centrales photovoltaïques dans le cadre du deuxième compact du MCA pour une production de 45 MWH.

De même, précise le communiqué, ce plan prévoit aussi l’installation d’une centrale thermique de 120 MWH avec financement de la Banque Islamique de Développement (BID) et de la Banque Ouest Africaine de Développement (BOAD) et la sélection des producteurs privés qui fourniront à partir de décembre 2018 : 120 MWH d’énergie thermique sur le site de la Centrale de Maria Gléta et 20 MWH d’énergie photovoltaïque dans la partie septentrionale du Bénin.

La non maîtrise de l’énergie électrique a constitué un grand handicap pour les gouvernements successifs qui n’ont pas pu développer à l’intérieur du pays de grands projets d’investissements dans ce secteur.

Depuis ces dix dernières années, le secteur de l’énergie électrique au Bénin a enregistré de façon cyclique des crises plus au moins importantes.

Ces crises ne sont plus des événements saisonniers ni épisodiques, vu leur durée, leur fréquence et leur généralisation sur toute l’étendue du territoire. Elles se traduisent par des coupures régulières du courant électrique qui affectent gravement les activités socio-économiques du Bénin.

L’homme d’affaires Patrice Talon, vainqueur de l’élection présidentielle au Bénin avec plus de 65% des voix, a prêté serment le mois dernier à Porto-Novo, après s’être entretenu à huis-clos avec le chef de l’Etat sortant Thomas Boni Yayi.